Déchiffrer le refuge

Par le confinement des derniers mois, seul ou en groupe, le logis est devenu notre ancrage principal. Ce lieu d’habitation est un cadre vital pour l’humain. Il existe une relation organique importante entre les occupants et leur domicile. J’ai réfléchi sur ce que ma maison était pour moi. Cette installation comprend 240 œuvres de 4X6 pouces réalisée en 2020. J’ai exploré plusieurs angles. La famille, l’héritage, le refuge, le piège, le quartier, la culture, la transition, le printemps et enfin la rencontre. Cette installation est complétée par d’autres œuvres toujours sur la maison.